Página principal



El Congreso Mundial de la Naturaleza, en su cuarto periodo de sesiones, Barcelona, España, 5 al 14 de octubre de 2008

Descargar 2.08 Mb.

El Congreso Mundial de la Naturaleza, en su cuarto periodo de sesiones, Barcelona, España, 5 al 14 de octubre de 2008





Descargar 2.08 Mb.
Página34/34
Fecha de conversión08.11.2018
Tamaño2.08 Mb.
1   ...   26   27   28   29   30   31   32   33   34
El Congreso Mundial de la Naturaleza, en su cuarto periodo de sesiones, Barcelona, España, 5 al 14 de octubre de 2008:

1. PIDE a los miembros de la UICN que:

(a) Insten a que, mientras las personas comienzan el proceso de toma de conciencia y educación para la sostenibilidad, se lancen un gran número de iniciativas dirigidas a capacitar y crear conciencia, incluso a través de experiencias directas y frecuentes en la naturaleza, sobre la conservación y sostenibilidad en los sectores sociales y de toma de decisiones cuya influencia a corto plazo es crucial para la conservación de especies peligro de extinción inminente y áreas en proceso de degradación;

(b) propongan la aplicación de herramientas de CEPA en programas de concientización y conservación desde el inicio del diseño de los mismos;

(c) integren la CEPA en sus organizaciones y en todas la áreas de trabajo a fin de garantizar la efectividad de su influencia y un enfoque transversal en sus propuestas;

(d) tengan en cuenta el trabajo de la UICN para desarrollar orientaciones y estándares sobre CEPA;

(e) alienten a las Partes Contratantes en el Convenio sobre la Diversidad Biológica (CDB) y en otros acuerdos multilaterales sobre el medio ambiente (AMMA) a que revisen y mejoren la efectividad de los programas sobre CEPA existentes a través de procesos de evaluación externa, según corresponda, y a considerar la CEPA en el desarrollo de nuevos programas; y

(f) aseguren que estén disponibles todas las medidas apropiadas (incluyendo el personal y los recursos financieros) para llevar a cabo de manera efectiva los programas sobre CEPA;

Además, el Congreso Mundial de la Naturaleza, en su cuarto periodo de sesiones, Barcelona, España, 5 al 14 de octubre de 2008, ofrece la siguiente orientación para la ejecución del Programa de la UICN 2009-2012:

2. SOLICITA a la Directora General de la UICN que:

(a) lance programas regionales que apoyen el desarrollo estratégico de la capacidad profesional sobre CEPA para la aplicación de los convenios ambientales y el trabajo sobre las sinergias entre dichos convenios;

(b) incorpore actividades específicas y metas con relación a la CEPA; y

(c) asista a los miembros de la UICN para reconectar a la gente, especialmente a los niños, con la naturaleza, como una prioridad para asegurar la custodia responsable del medio ambiente para las generaciones venideras; y

3. SOLICITA a la Directora General que incluya en el Programa de la UICN 2009-2012 la necesidad de actividades y medidas relativas a la CEPA, prestando particular atención a aquellos que tienen mayor influencia sobre las amenazas a la conservación.


Version finale des Résolutions

en rélation à la CEC




Adoptées au Congrès de Barcelone 2008


4.098 Partenariats intergénérations : encourager un leadership éthique en faveur d'un monde juste, durable et pacifique

CONSIDÉRANT le Partenariat intergénérations pour le développement durable (PID) comme modèle basé sur le « respect et le souci de la communauté de la vie », de la Terre, et des générations futures qui consiste à échanger des expériences et des idées nouvelles, à collaborer et à agir entre femmes et hommes de toutes les générations et cultures et à travailler en faveur de la vision commune d'un « monde juste, durable et pacifique » (Charte de la Terre, 2000) ;

SOULIGNANT que le but principal du PID, inspiré par les valeurs partagées et l'approche intégrée de la Charte de la Terre et de la Décennie des Nations Unies pour l'éducation en vue du développement durable, est de contribuir à renforcer le leadership actuel et émergent pour faire face aux problèmes mondiaux complexes, en particulier aux changements climatiques, à la perte de biodiversité, à la pauvreté et aux inégalités entre les sexes ;

SACHANT GRÉ aux centaines de personnes qui ont contribué pendant une année au processus de préparation de cette résolution et du cadre pour le PID au cours de réunions internationales telles que la 4e Conférence internationale sur l'éducation de l'environnement, et la 16e session de la Commission du développement durable des Nations Unies, ainsi qu'à celles qui ont déjà rejoint l'alliance pour le PID ;

SATISFAIT du partenariat formé entre la Commission de l'éducation et de la communication (CEC) de l'UICN et l'équipe de coordination du PID de l'équipe de coordination du PID de Earth Charter International (Réseau global action jeunesse, TakingItGlobal, Peace Child International, Peace Child Peru, Youth Action for Change, et Réseau environnemental de la jeunesse en Asie du Sud Est du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE)) et du succès de « Buddy Experience » (l'expérience « Copains ») qui a permis d'associer 80 membres de la CEC à des jeunes en vue de la préparation d'un atelier sur le PID à la 4e Session du Congrès mondial de la nature, en octobre 2008 ;

S'APPUYANT sur la Résolution 3.022 Approbation de la Charte de la Terre, adoptée par le Congrès mondial de la nature à sa 3e Session (Bangkok, 2004) qui reconnaît la Charte de la Terre comme « … un guide éthique pour la politique de l'UICN… » qui devrait être utilisé pour « … faire avancer l'éducation et le dialogue sur l'interdépendance mondiale, les valeurs partagées et les principes éthiques de moyens d'existence durable » ;

INSPIRÉ par la section 7.2 « Alliances pour le changement » du rapport de l'UICN « L'avenir de la durabilité » (2006) selon laquelle : « Pour être crédibles et réussir les défenseurs de l'environnement doivent sortir de leurs rituels et de leurs cercles professionnels confortables et bien établis. Les changements nécessaires ne peuvent être amenés par les seuls défenseurs de l'environnement, ni par l'UICN toute seule. Ils requièrent de nombreuses alliances avec une série d'acteurs différents…. Le renforcement des compétences sera critique pour amener certains partenaires à soutenir et conduire les changements » ;

S'APPUYANT sur le « Programme de l'UICN pour les jeunes professionnels » initié par la Résolution 3.029 Renforcement des capacités pour les jeunes professionnels, adoptée par le Congrès mondial de la nature à sa 3e Session (Bangkok, 2004) ;

RECONNAISSANT que « … la génération de jeunes la plus nombreuse de l'histoire atteint l'âge adulte dans un monde que leur aînés n'auraient pas pu imaginer » avec plus d'un milliard et demi de jeunes ayant entre 10 et 25 ans (site Internet du Fonds des Nations Unies pour la population - FNUAP, 2008) ;

SACHANT que les jeunes lancent des appels publics en faveur de partenariats intergénérations aux principes et aux actions éthiques dans le cadre d'importants forums internationaux tels que l'Assemblée mondiale de l'Alliance mondiale pour la participation citoyenne, CIVICUS ;

AFFIRMANT que de nombreux jeunes peuvent apporter des contributions étayées, perspicaces et innovantes à la recherche sur la durabilité et aux processus de prise de décision, à la planification stratégique et à la conception de politiques, ainsi qu'à des projets et programmes d'action concrets ; et

AFFIRMANT PAR AILLEURS que de nombreuses personnes plus âgées possèdent une expérience et une expertise importantes dans le domaine de la durabilité et peuvent apporter une contribution majeure à l'avancement de sa cause ;

Le Congrès mondial de la nature, réuni du 5 au 14 octobre 2008 à Barcelone, Espagne, pour sa 4e Session :

1. PRIE INSTAMMENT la Directrice générale et tous les membres et Commissions de l'UICN:

a) de reconnaître que les partenariats intergénérations sont importants pour renforcer le leadership actuel ou émergent capable d'aider à faire face aux problèmes mondiaux les plus pressants, en particulier les changements climatiques, la perte de biodiversité, la pauvreté et l'inégalité entre les sexes ;

b) de s'engager dans des PID et les encourager, avec des jeunes, des organisations de jeunes, des organisations politiques de jeunes, des universités, et/ou de jeunes entrepreneurs sociaux (par exemple en participant à « Buddy Experience », avec un jeune, dans le cadre de l'Alliance pour les PID) ;

c) d'adhérer à l'Alliance pour les PID et de déclarer publiquement leur volonté de participer à des PID ;

d) d'utiliser le cadre pour les PID comme guide pour la création de partenariats intergénérations ; et

e) de participer à des activités de renforcement des capacités centrées sur les jeunes et les organisations de jeunes, dans l'esprit du rapport de l'UICN « L'avenir de la durabilité » et du « Programme de l'UICN pour les jeunes professionnels » afin d'accroître la capacité des jeunes de contribuer à un « monde juste, durable et pacifique » (Charte de la Terre, 2000).

L'État membre États-Unis et les organismes gouvernementaux des États-Unis se sont abstenus lors du vote de cette motion.


4.102 Faire progresser la gestion des connaissances dans le domaine de la conservation

CONSIDÉRANT les connaissances considérables que possède l'Union en matière de gestion de la conservation et de développement durable et la stratégie d'autonomisation contenue dans le Programme de l'UICN 2009-2012 ;

RAPPELANT que l'Évaluation indépendante des Commissions, en 2004, a recommandé que les Commissions collaborent avec le Secrétariat pour étudier comment améliorer la communication et les systèmes de gestion des connaissances ;

CONSCIENT que l'Étude sur la gestion des connaissances de l'UICN menée ultérieurement, en 2004 (Mobiliser les connaissances de l'UICN pour un avenir durable) recommandait d'aller plus loin que la production de connaissances, en vue :

a) d'influencer le changement ;

b) de mieux utiliser le capital intellectuel de l'UICN en renforçant les relations et en partageant les connaissances ;

c) de renforcer à la fois les aspects externes et internes de la gestion des connaissances de l'UICN ; et

d) de créer un environnement porteur du point de vue de la technologie de l'information et de la communication ;

CONSCIENT que la gestion efficace des connaissances est explicite et systématique et se concentre sur les processus de création, organisation, diffusion et utilisation des connaissances vitales pour réaliser la mission de l'UICN ;

RECONNAISSANT qu'il existe de nombreuses initiatives de gestion des connaissances au sein de l'UICN et parmi ses membres, certaines étant indépendantes et certaines recouvrant les régions, programmes et Commissions de l'UICN ;

CONSIDÉRANT que les meilleures pratiques et normes de gestion des connaissances apparaissent rapidement et évoluent ; et

SACHANT que la Commission de l'éducation et de la communication (CEC) de l'UICN a intégré la gestion des connaissances dans son plan stratégique pour la période 2009-2012 comme une de ses contributions clés aux Résultats mondiaux du Programme de l'UICN ;

Le Congrès mondial de la nature, réuni du 5 au 14 octobre 2008 à Barcelone, Espagne, pour sa 4e Session :

1. INVITE tous les membres de l'UICN à collaborer pour améliorer les pratiques de gestion des connaissances à l'échelle de l'Union.

2. DEMANDE au Conseil de l'UICN d'examiner de toute urgence la gestion des connaissances dans le cadre général du Programme de l'Union, avant la 5e Session du Congrès mondial de la nature.

En outre, le Congrès mondial de la nature, réuni du 5 au 14 octobre 2008 à Barcelone, Espagne, pour sa 4e Session, propose les orientations suivantes pour l'application du Programme de l'UICN 2009-2012 :

3. DEMANDE à la Directrice générale, avec l'aide des Commissions de l'UICN, de formuler des normes et lignes directrices pour une meilleure gestion des connaissances à l'échelle de l'Union.

L'État membre États-Unis et les organismes gouvernementaux des États-Unis se sont abstenus lors du vote de cette motion.



4.103 Reconnaissance des outils pédagogiques sur l'environnement en langue espagnole

SACHANT que l'UICN donne des orientations mondiales sur l'importance d'une éducation fondée non seulement sur l'acquisition de compétences, mais aussi sur les attitudes et les valeurs, une approche qui a été adoptée par les pays hispanophones et a donné lieu à l'une des expériences les plus pertinentes en la matière, et rappelant que l'Amérique latine continue d'aborder l'éducation à l'environnement comme une stratégie de gestion de l'environnement s'attaquant aux causes structurelles de la dégradation de la nature ;

RECONNAISSANT que la population hispanophone est l'une des plus nombreuses au monde ;

CONSIDÉRANT l'importance de soutenir et de maintenir une évaluation des différentes expériences des pays hispanophones en matière d'outils pédagogiques ; et

RECONNAISSANT les avantages à tirer d'un prix récompensant les outils pédagogiques en langue espagnole ;

Le Congrès mondial de la nature, réuni du 5 au 14 octobre 2008 à Barcelone, Espagne, pour sa 4e Session propose les orientations suivantes pour l'application du Programme de l'UICN 2009-2012 :

DEMANDE à la Directrice générale, en collaboration avec la Commission de l'éducation et de la communication (CEC) et les membres hispanophones de l'UICN, de créer un prix UICN pour le matériel d'éducation à l'environnement en langue espagnole.

L'État membre États-Unis et les organismes gouvernementaux des États-Unis n'ont pas participé aux délibérations concernant cette motion et n'ont pas pris officiellement position sur cette motion telle qu'elle a été adoptée pour les raisons données dans la Déclaration générale des États-Unis sur le processus des motions de l'UICN.



4.104 Le Réseau mondial d'apprentissage pour la conservation : prochaines étapes

RAPPELANT la Résolution 3.026 Établissement du Réseau mondial d'apprentissage pour la conservation et la Résolution 3.027 Éducation en vue du développement durable adoptées par le Congrès mondial de la nature à sa 3e Session (Bangkok, 2004) ;

CONSCIENT de l'engagement de l'Union à développer les connaissances dans le domaine de la conservation et du développement durable ;

CONSCIENT PAR AILLEURS que dans la société d'aujourd'hui qui s'appuie sur les connaissances, l'apprentissage est l'affaire de toute une vie et que de nombreuses personnes, organisations et la société en général bénéficieront d'un accès permanent au développement des connaissances ;

SACHANT que les praticiens de la conservation et du développement durable, les professionnels, les chercheurs et les universitaires du monde entier peuvent tout à la fois bénéficier de l'accès au développement des connaissances et y contribuer ;

CONSTATANT en particulier que les praticiens, les professionnels et les universitaires du « Sud » ont des difficultés à accéder aux connaissances actuellement produites dans le monde ;

RECONNAISSANT que les connaissances pertinentes en matière de développement des compétences sont, dans le monde entier, une ressource relativement inaccessible bien qu'abondante;

RECONNAISSANT ÉGALEMENT que l'accès à ces connaissances doit se faire par l'intermédiaire d'instituts d'enseignement supérieur reconnus au niveau international ; et

NOTANT que le Réseau mondial d'apprentissage pour la conservation (en 2004-2008) a :

a) établi d'importants réseaux régionaux de représentants d'instituts d'enseignement supérieur;

b) mis au point une base de données en ligne ainsi que des cours de conservation et de développement durable actuellement accessibles par l'intermédiaire de ces réseaux ; et

c) préparé une lettre d'entente avec l'Université des Nations Unies (UNU) afin d'explorer la possibilité de développer une institution UICN/UNU susceptible de délivrer des diplômes acceptés et reconnus dans le monde entier ;

Le Congrès mondial de la nature, réuni du 5 au 14 octobre 2008 à Barcelone, Espagne, pour sa 4e Session propose les orientations suivantes pour l'application du Programme de l 'UICN 2009-2012 :

DEMANDE à la Directrice générale, en collaboration avec le Président de la Commission de l'éducation et de la communication (CEC) de l'UICN, de faciliter le développement des réseaux régionaux et d'une institution UICN/UNU, afin de promouvoir les interactions en réseaux et l'accès aux connaissances pour améliorer le développement des compétences dans le domaine de la conservation de la nature et du développement durable.

L'État membre États-Unis et les organismes gouvernementaux des États-Unis se sont abstenus lors du vote de cette motion.



4.105 Communication, éducation et sensibilisation du public (CESP) à la conservation

CONSIDÉRANT qu'un avenir durable exige un changement à toutes les échelles - des individus aux organisations et aux sociétés, et du niveau local aux niveaux national et mondial - et que la gestion du changement a ses exigences en matière de communication et d'apprentissage ;

RECONNAISSANT que, pour amener le changement, les sociétés doivent trouver un moyen de gérer la communication et l'apprentissage à travers les cultures et les disciplines, et créer et gérer collectivement de nouvelles connaissances pour des solutions durables ;

SACHANT que les changements sociaux axés sur le développement durable exigent des processus plus complexes que la mise à disposition d'informations et de connaissances ;

CONSCIENT ÉGALEMENT que le Programme de l'UICN 2009-2012 vise à « contribuer directement aux objectifs de réduction du rythme de perte de la diversité biologique….et à apporter une perspective environnementale à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement, du Plan d'application du Sommet mondial pour le développement durable (SMDD) et d'autres engagements internationaux pertinents » ;

CONSTATANT que l'UICN, organisation axée sur le savoir, fournit à ce titre des connaissances et des outils, construit les capacités d'utiliser ces outils et aide à élaborer des politiques, des lois, des instruments et des institutions plus efficaces ;

RECONNAISSANT qu'il est nécessaire d'intégrer la science et d'encourager la participation du public au processus décisionnel ;

CONSIDÉRANT que l'éducation et la communication à l'environnement sont un processus continu non seulement pour les enfants et les jeunes mais pour tous les âges et le fruit d'un effort collectif de construction et d'apprentissage social dont le but est une durabilité juste et équitable ;

NOTANT l'importance accordée à la communication, l'éducation et la sensibilisation du public dans les documents de l'UICN et dans de nombreux accords et congrès internationaux et, en particulier, la Décennie des Nations Unies pour l'éducation en vue du développement durable (2005-2014) ;

SALUANT les efforts déployés ces dernières années en faveur de l'éducation à l'environnement et de la communication aux fins de contribuer de manière essentielle à l'élaboration d'un « modèle de durabilité » pour l'utilisation et la jouissance des ressources de la planète ;

RECONNAISSANT que l'on s'inquiète de plus en plus de constater que les êtres humains sont, plus que jamais, déconnectés de la nature ;

CONSCIENT que l'éducation à l'environnement et l'expérience directe de la nature sont des éléments importants d'un processus d'apprentissage nécessaire pour soutenir les modèles de durabilité ;

CONSCIENT ÉGALEMENT que mettre les enfants en contact avec la nature de manière constructive, dans leur vie de tous les jours, tend à les aider à devenir des adultes passionnés et engagés, qui soutiennent activement la conservation de l'environnement et des ressources naturelles;

CONSIDÉRANT que l'UICN et sa Commission de l'éducation et de la communication (CEC) contribuent de manière significative au développement des activités de communication, éducation et sensibilisation du public (CESP) dans le monde entier comme moyen de renforcer les capacités professionnelles et d'orienter le changement vers le développement durable ;

NOTANT que l'UICN, par le biais de la CEC, a largement contribué à valoriser les activités de CESP auprès des accords multilatéraux et des conventions sur l'environnement, a aidé à mettre en oeuvre les programmes de travail et les activités de CESP et a mis au point des boîtes à outils de CESP pour soutenir la mise en oeuvre des conventions relatives à l'environnement à l'échelle régionale et nationale ;

RECONNAISSANT qu'éduquer les enfants ne devrait en aucun cas signifier que les générations actuelles sont exonérées des responsabilités qui leur incombent en matière d'environnement ;

AYANT CONSCIENCE qu'il faut, de toute urgence, dispenser une éducation à l'environnement à propos de la crise actuelle (extinction des espèces et dégradation des écosystèmes de notre planète) et qu'il est nécessaire que cette éducation se poursuive tout au long de la vie ;

SACHANT que les activités de CESP sont un élément essentiel d'une stratégie d'autonomisation pour le Programme de l'UICN 2009-2012 ; et

RAPPELANT la Résolution 2.50 L'éducation à l'environnement dans le Sous-programme pour la Méso-Amérique adoptée par le Congrès mondial de la nature à sa 2e Session (Amman, 2000) et la Résolution 3.025 Éducation et communication dans le Programme de l'UICN adoptée par le Congrès mondial de la nature, à sa 3e Session (Bangkok, 2004) ;

Le Congrès mondial de la nature, réuni du 5 au 14 octobre 2008 à Barcelone, Espagne, pour sa 4e Session :

1. PRIE les membres de l'UICN :

a) de demander instamment que, lorsque commence le processus de sensibilisation et d'éducation au développement durable, un grand nombre d'initiatives soient lancées visant à former et sensibiliser à la conservation et au développement durable - y compris par une expérience directe de la nature - les secteurs de la société et les décideurs dont l'influence à court terme est déterminante pour la conservation des espèces et des espaces en danger imminent de disparition ou de dégradation ;

b) de proposer la mise en oeuvre d'outils de CESP dans les programmes axés sur le développement durable et la conservation, dès le début de leur conception ;

c) de recommander l'intégration de la CESP au sein de leurs organisations et dans tous leurs domaines de travail afin de s'assurer qu'elle a une influence réelle sur leurs projets et que ces derniers aient une approche intersectorielle ;

d) de tenir compte des travaux de l'UICN pour élaborer des orientations et des normes sur la CESP ;

e) d'encourager les Parties contractantes à la Convention sur la diversité biologique (CDB) et à d'autres accords multilatéraux sur l'environnement (AME) à examiner et améliorer la place réelle de la CESP dans leurs programmes, dans le cadre d'une évaluation indépendante, le cas échéant, et à tenir compte de la CESP dans l'élaboration de nouveaux programmes ; et

f) de veiller à la mise en place de toutes les mesures nécessaires (y compris les ressources humaines et financières) pour exécuter efficacement les programmes de CESP.

En outre, le Congrès mondial de la nature, réuni du 5 au 14 octobre 2008 à Barcelone, Espagne, pour sa 4e Session, propose les orientations suivantes pour l'application du Programme de l 'UICN 2009-2012 :

2. CHARGE la Directrice générale :

a) de lancer des programmes régionaux pour soutenir le renforcement stratégique des aptitudes professionnelles en matière de CESP en vue de la mise en oeuvre des conventions sur l'environnement et des travaux sur les synergies entre ces conventions ;

b) d'intégrer des activités et des objectifs spécifiques en matière de CESP ; et

c) d'aider les membres de l'UICN à remettre les gens en contact avec la nature, en particulier les enfants, de manière prioritaire, en vue d'assurer la gestion responsable de l'environnement pour les générations à venir.

3. DEMANDE à la Directrice générale de prévoir des mesures et des activités de CESP dans le Programme de l'UICN 2009-2012, en accordant une attention particulière aux personnes qui ont le plus d'influence sur les menaces pesant sur la conservation de la nature.




1 To be reviewed as per success of the new IUCN Registration online system.

2 CEC will be aggregating in-kind contributions and fundraising success of its governance members. Please indicate your time and any financial contribution you generate. CEC operates on a voluntary basis and thanks its members for their generous contribution of their time and effort.

0






1   ...   26   27   28   29   30   31   32   33   34

Similar:

Steering committee members iconRegistration form / formulario de registro 1
Fifth Steering Committee Meeting of the Regional Technical Cooperation Project for the Caribbean Region
Steering committee members iconEuropean Liaison Committee for Social Housing
Enviar el formulario de inscripción con fecha límite 19 de octubre
Steering committee members iconTo be eligible to study in Canada
Return transportation for yourself and any family members who come with you to Canada
Steering committee members iconAttachment/adjunto a
Fifteenth car/sam regional Bird/Wildlife Hazard Prevention Committee Meeting and Conference
Steering committee members iconCommittee of experts of the mechanism for follow-up on the
Comité de expertos del mecanismo de seguimiento de la implementación de la convención interamericana contra la corrupcióN
Steering committee members iconMicrosoft Word X congreso Andaviraaa new doc
This book presents cutting edge research and research methodologies from members
Steering committee members iconRegistration form Formulaire d’inscription Formulario de inscripción
Session of the Committee on Forestry and 3rd World Forest Week, 24-28 September 2012
Steering committee members iconPlan Name /Nombre del plan Benefit Amount/ Monto de Beneficio
Mercy Care Advantage is pleased to provide its members with the Over-the-Counter (otc )Program. This is a


Descargar 2.08 Mb.